Seradin

Le Monde > Le Cercle et l’Équilibre > Seradin

On en sait bien peu sur la véritable nature du peuple Seradin, celui qui rendit visite à la fois aux tekk et aux tikedi approximativement quatre cents ans avant le début de Tangente. à l’heure actuelle, ils n’existent plus que dans les légendes, et la vérité au sujet de leurs intentions reste inconnue, puisque les deux espèces rapportent que les Seradin disparurent aussi vite qu’ils étaient arrivés. Si vite, en fait, qu’ils abandonnèrent derrière eux quantités d’outils et d’équipements.

Les Démons blancs

Les tekks parlent  de montres blancs détestés, qui arrivèrent sans prévenir (soi-disant des étoiles, insinuant une origine extraterrestre, mais il est intéressant de noter que ni les tekk ni les tikedi n’ont exploré leur propre monde au-delà du continent qu’ils habitent), transgressèrent les limites du Cratère, avant d’être au final chassés. Ils craignent leur retour et leur influence sur les tikedi et l’équilible.

Les Légendes de Teyka

Dans les récits Tieke, les Seradin sont à l’opposé considérés comme généreux, bienveillants, et (directement dans certains cas, indirectement dans d’autres) responsables de bon nombre d’avancées de la technologie Tieke, tout en leur fournissant une compréhension rudimentaire de la science, en particulier dans les domaines de l’ingénierie mécanique et de la biologie.

Le Seradin le plus célèbre des histoires Tieke est Teyka, le Voyageur adoré par les Prêtresses de Teyka en tant qu’envoyé divin.

Les restes d’un grand squelette est accroché dans un espace évidé en haut de l’Arbre harlech du Nord, où les tekk de haut rang viennent rechercher les souvenirs de l’époque de la visite des Seradin.

Spécimen potentiel

La créature ferait approximativement deux mètres quarante de haut, semble avoir des dents de carnivore et les restes de ce qui pourrait bien être une queue. Elle semble par ailleurs vaguement humanoïde.

Laisser un commentaire